Vous êtes ici
Page d'acceuil > A la une > Israël n’a pas d’autre choix que devenir leader en cyber sécurité

Israël n’a pas d’autre choix que devenir leader en cyber sécurité

Signe des temps : la dernière Conférence internationale CyberTech 2017 a réuni à Tel-Aviv plusieurs milliers de personnes, dont nombre de dirigeants d’entreprises cybernétiques et décideurs gouvernementaux du monde. Objectif : faire le point sur les stratégies de défense face à la multiplication des attaques informatiques et développer la coopération des nations du monde face à ces nouvelles menaces.
L’actualité chaude souligne une fois de plus l’urgence 200 000 victimes, 150 pays : le premier bilan de la cyberattaque mondiale

 

Car le cyberespace est devenu un nouvel « Ouest sauvage », où en l’absence de tout shérif, des bandits peuvent déstabiliser le fonctionnement de sociétés entières. Parmi l’assistance, on relevait la présence des patrons et des représentants de Check Point Software, de Cisco, de HP, d’IBM, mais aussi du FBI, de Deutsche Telekom et du Gouverneur de l’Etat du Michigan.

Invité d’honneur, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a rappelé les dégâts récents causés par quelques attaques informatiques : « A la fin de 2015, des hackers ont paralysé la distribution d’électricité en Ukraine. En février 2016, 80 millions de dollars qui appartenaient au Bangladesh ont été volés dans les serveurs de la Banque de réserve fédérale de New York. Les dangers auxquels fait face le monde actuel exigent une coopération étroite de tous les gouvernements. Aujourd’hui, si nous n’y prenons pas garde, en appuyant sur un bouton, on pourra bientôt mettre tout un pays par terre. Et ce que nous voyons de nos jours n’est rien par rapport à ce que demain pourra nous apporter. »

 

Les interventions des responsables militaires israéliens ont été particulièrement écoutées. L’ancien Brigadier-Général Rami Ben Efraim a déclaré : « Israël est l’un des pays qui subit le plus grand nombre d’attaques cybernétiques. Pour les cyber terroristes, les aéroports sont des cibles de choix, car toutes leurs infrastructures sont informatisées : depuis la billetterie jusqu’à l’éclairage des pistes d’atterrissage en passant par les pupitres de la tour de contrôle et les systèmes de communication avec les avions. Tout cela doit être protégé, parce que la moindre intrusion peut déstabiliser tout le système. Les attaques que nous déjouons sont particulièrement vicieuses. Elles utilisent les dernières avancées en intelligence artificielle, le recours à de fausses identités et la désinformation. »

L’ancien responsable de la division cybernétique du Mossad Haïm Tomer a expliqué comment Israël construisait des barrières de sécurité dans le cyberespace et souhaité un renforcement de la coopération internationale : « Nous devons nous unir pour être capables d’anticiper une attaque. Nous ne partageons pas assez nos expériences en matière de cyberdéfense. Il faut coordonner nos efforts dans la lutte contre le cyber terrorisme. Certains pays n’ont pas encore compris la mesure des risques encourus. Si les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie et la Chine sont à la pointe du combat cybernétique, Israël n’a pas d’autre choix que de devenir leader dans ce domaine. »

Pour atteindre cet objectif, Israël va promouvoir la cyber éducation, pour augmenter le nombre et le niveau des jeunes Israéliens dans ce domaine. De nouveaux programmes d’enseignement seront définis. Ils familiariseront les scolaires avec la protection des systèmes informatiques des entreprises. De nouveaux diplômes seront créés. Tout cet effort sera soutenu par la multiplication des créations d’entreprises spécialisées en cyber sécurité. En ce printemps 2017, 430 sociétés israéliennes sont présentes sur ce marché – on n’en dénombrait que 187 quatre ans plus tôt − et les investissements sont passés de 58 millions de dollars en 2010 à 539 millions l’année dernière. Des montants à la hauteur des risques.

 

David JORTNER

 

http://www.ami-universite-telaviv.com/index.php/evenements2/detailevenement/58/-/israel-et-l-avenir-de-la-cyber-securite-conference-a-l-universite-de-tel-aviv?filter_reset=1

Laisser un commentaire

Top